par le lieutenant-colonel Thibaut ESCALIER, commandant de la SAG de Villacoublay-Vélizy.

Le 27 janvier 2022, une délégation d’officiers et de sous-officiers membres de l’équipe de marque du H160 gendarmerie (H160 GN) s’est déplacée sur le site principal du constructeur Airbus Helicopters (AH) à Marignane pour marquer le lancement du contrat d’acquisition de nos 10 appareils et échanger avec l’équipe AH en charge du programme.

L’équipe de marque du H160 chez Airbus Helicopter.

L’équipe de marque du H160GN, intégrant des militaires des FAGN (CFAGN, GI, GMCO,GFAGIF), du GIGN, de la DGGN (DOE) et du STSI2, s’est familiarisée avec les multiples aspects de ce programme. Ils se sont ainsi fait préciser les moyens déployés par AH pour développer la version gendarmerie du H160, former nos futurs équipages et assurer le maintien en condition opérationnelle des aéronefs pendant les 10 premières années de leur exploitation.

La matinée de cette visite a permis de dévoiler les caractéristiques et spécificités du H160 GN. En effet, notre futur hélicoptère sera la première configuration « Law enforcement *» du H160. Cette configuration est issue d’une déclinaison de la version « Public services » à laquelle s’ajoutent des équipements spécifiques demandés par les FAGN comme l’intégration d’une caméra EUROFLIR EOS 410S dans le nez de l’aéronef, l’installation des radios tactiques DMR 400 et CORAIL ou le développement d’un système de mission connecté au système d’information de la gendarmerie nationale.

La caméra Euroflir 410 – Photo Safran Group

Au moyen d’une présentation claire et interactive, les équipes d’AH nous ont présenté l’état d’avancement du programme et les principaux jalons qui rythmeront les mois à venir confirmant ainsi leur parfaite compréhension de nos besoins dans les domaines du développement, de la formation et du soutien. Cet échange fut également l’occasion de réaffirmer ensemble une volonté forte de tenir un calendrier ambitieux. Par ailleurs, cette rencontre élargie a permis de réactualiser les performances attendues du H160 dans cette configuration spécifique. En effet, cet appareil, conçu comme un hélicoptère omnirôle* devrait être en mesure de voler plus de trois heures avec tous ses équipements, de projeter une équipe de 12 gendarmes ou d’experts en criminalistique ou de 7 personnels d’intervention équipés lourd à une distance de 280 nautiques (500km) assurant ainsi à la gendarmerie nationale une véritable capacité de projection sur l’ensemble du territoire métropolitain.

L’état d’avancement du programme expliqué aux futurs équipages.

A l’issue d’un repas convivial, les participants ont pu visiter à tour de rôle le training center d’AH et les essais en vol avant de découvrir la ligne d’assemblage finale du H160.

Au training center, notre équipe de marque a ainsi pu découvrir les outils d’instruction qui seront mis à leur disposition lors des qualifications de type (QT) et des formations propres aux mécaniciens. Nous pourrons par exemple bénéficier d’un logiciel de simulation des tâches de maintenance pour mieux les appréhender avant de les réaliser sur les machines ou encore de simulateurs de vols FSTD de dernière génération sur lesquels se déroulera la majeure partie de la qualification de type.

Le simulateur de vol du H160.

Au département des essais en vol, les membres de l’équipe d’essais d’AH nous ont présenté l’un des H160 prototypes avant d’échanger librement sur leur contribution au développement de cet hélicoptère : un exposé passionnant témoin de leur implication constante sur de nombreux aspects du développement depuis la conception du cockpit jusqu’aux lois de programmation du pilote automatique quatre axes qui représente l’une des singularités de l’appareil mais aussi l’une de leurs plus grandes fiertés. Enfin, la découverte de la ligne d’assemblage finale et la rencontre des compagnons* au travail dans la chaîne de production a été l’occasion de prendre conscience de l’ambition d’AH et de ses 600 personnels engagés sur le développement de cet hélicoptère de nouvelle génération. En effet, cette ligne d’assemblage, brevetée et unique au monde, intègre elle aussi les dernières technologies et les savoir-faire les plus récents du constructeur pour assurer une cadence de production permettant de répondre aux futures attentes du marché.

Au final, cette rencontre a été révélatrice de l’ambition partagée et de l’atmosphère de confiance qui prédomine au quotidien entre les FAGN et AH. En effet, ce programme représente un point de convergence d’intérêts entre différents acteurs de premier plan : la gendarmerie nationale saisit l’opportunité de doter ses forces aériennes d’un outil de dernière génération pour élargir le spectre de ses capacités opérationnelles, et le constructeur, lui, se réjouit de bénéficier d’un client de lancement internationalement reconnu et particulière- ment investi pour la conception de la version «Lawenforcement*»du H160.

Notons que si AH nous accorde sa confiance et s’appuie sur l’image de marque de la gendarmerie nationale pour valoriser ses appareils, c’est grâce au travail de tous ceux qui font rayonner les FAGN au quotidien. Ce travail, c’est celui qui débute avec les unités de gendarmerie qui nous sollicitent et qui se poursuit avec l’engagement des gendarmes navigants, pilotes et mécaniciens, qui décollent de jour comme de nuit et franchissent les massifs, les plaines et les mers pour assurer leurs missions. C’est aussi le travail des chefs de piste et de leurs équipes qui, au GMCO ou dans les unités de métropole et d’outre-mer ne comptent pas les heures pour assurer la maintenance de leurs machines ou encore celui des personnels de soutien, civils et militaires, qui mettent tout en œuvre pour appuyer les opérations avec la conviction d’appartenir à un collectif de passionnés.

Alors soyez-en sûr, le programme H160 GN, n’est pas seulement l’affaire de quelques-uns, nous y contribuons toutes et tous. Sa réussite future reposera sur notre capacité collective à transposer et partager nos savoir-faire et sur l’état d’esprit opérationnel qui nous anime à l’arrivée de cette nouvelle génération d’hélicoptères. Il appartient désormais à chacun d’entre vous de s’engager pleinement pour écrire une nouvelle page de la passionnante aventure aéronautique des forces aériennes de la gendarmerie nationale.

*Law enforcement :

Cette expression traduisible en français par « application de la loi » correspond en réalité à l’ensemble des missions relevant des forces de l’ordre : sécurité publique, police judiciaire, criminalistique, ordre public, protection des per- sonnes et des territoires…

*Omnirôle :

Capacité à remplir tous types de missions au cours d’un même vol, voire conjointement au même moment, à distinguer de polyvalent ou multirôle, qui désigne la capacité d’un hélicoptère à assurer plusieurs types de missions sur des vols différents, généralement après reconfiguration technique de l’appareil et de ses équipements optionnels (comme l’Écureuil ou l’EC145).

*Compagnons :

Au sein d’Airbus Helicopters, les employés qui travaillent en production sont appelés « compagnons ». Cette appellation valorisante souligne le fait que chacun d’entre eux engage sa responsabilité personnelle au cours des étapes de production dont il a la charge. Cette responsabilisation est bien connue de la communauté de la maintenance et de la production aéronautique. En effet les compagnons, tout comme les mécaniciens de bord de nos forces aériennes, engagent leur responsabilité individuelle sur l’ensemble des tâches effectuées ou contrôlées, ce qui impose une rigueur et une technicité propres à ce corps de métier et constitue l’un des socles de la sécurité aérienne.

Crédits photo : Airbus Helicopters – FAGN

La camera EUROFLIR 410 S

L’Euroflir™ 410 fonctionne dans 4 bandes spectrales : TV, NIR, SWIR, MWIR. Elle offre un champ de vision large et une observation très longue portée. Ces atouts permettent aux pilotes d’opérer à distance, de jour comme de nuit, pour identifier, rapidement et en toute sécurité, des personnes en danger ou différents types de menaces.

Une caméra H160 avionnée sur un AS350.

La caméra qui sera avionnée sur les H160GN sera le modèle 410S, pour “surveillance”,  détection automatique des cibles, évaluation de la distance.

A lire également